La posture la plus difficile

Dans la pratique du yoga, la posture qui m’a causé le plus de difficulté est… (roulement de tambours) la relaxation finale. Maryse, êtes-vous déçu? Vous attendiez-vous à une posture complexe, comme celle de l’équilibre sur la tête? J’ai une certaine facilité à apprendre les postures et je peux apprendre une nouvelle posture en quelques jours de pratique. Mais pour la relaxation finale, ce fut une toute autre histoire que vous aurez le plaisir de lire.

Son nom en sanskrit (ancienne langue indienne) est Shavasana, traduite littéralement par la posture du cadavre et communément appelée la posture de la relaxation finale. Vous vous dites peut-être: « Cette posture est vraiment facile: on se couche sur le dos. On attend 10 minutes et c’est terminé. Moi, je veux avancer dans le yoga. Maryse, tu pourrais nous apprendre des postures plus difficiles. »

Je vous ai parlé précédemment des qualités essentielles pour “réussir” une posture: stable, confortable et agréable. Pendant des années, de toutes les postures que j’ai pratiquées, la relaxation a été de loin la posture la plus difficile pour moi. Je n’arrivais pas à être confortable et agréable. Elle est pourtant très simple: on se couche sur le dos! Il n’y a rien de compliqué à cela.

TempêteEn fait, je détestais cette posture parce que j’avais l’impression qu’elle était une perte de temps. Au lieu d’être couchée sur le dos, je me disais que j’aurais pu faire 2 ou 3 postures de plus. Ou bien partir plus tôt et faire la lessive ou lire un bon livre sur le yoga ou l’alimentation.

Pendant la relaxation, je faisais réellement face au tourbillon de mon mental et je ne voulais pas voir comment mon esprit partait à gauche et à droite. Je trouvais également très difficile de le ramener au moment présent. Lorsque j’ai commencé le yoga, pendant plusieurs mois, je m’endormais à TOUTES les séances, probablement pour éviter de faire face à mon tourbillon. Ensuite, durant la relaxation, il m’arrivait de préparer mentalement la liste de mes courses, de faire le plan de ma soirée ou de faire un retour sur ma journée de travail. Quelle relaxation, n’est-ce pas?

Pendant une période de 4 mois , je devais quitter la séance 15 minutes avant la fin pour aller à mes cours à l’université. Quelle joie j’avais de partir. Et ce n’est pas uniquement parce que j’adore les cours de traduction… Ce n’est pas tout. Lorsque je pratiquais le yoga à la maison, je ne faisais pas de relaxation. Si j’utilisais un DVD, j’arrêtais avant la relaxation finale!

Souvent, les choses qui nous rebutent le plus sont celles qui offrent les plus grandes occasions d’apprentissage. J’avais beaucoup à apprendre de la relaxation.

Si vous vous êtes procuré Yoga transformation: Abdominaux, vous avez pu vous rendre compte que mes vues ont beaucoup changé quant à la relaxation. Chaque séance inclut une longue relaxation, un élément que je trouve maintenant primordial, et des postures d’intégration.

En effet, la relaxation et moi, nous nous sommes lentement apprivoisées. Je réussis maintenant à relaxer à la fin de mes séances et durant la journée. J’ai développé des techniques de relaxation efficaces pour ramener mon esprit au moment présent. J’ai aussi appris à me ramener à ma respiration et à observer son mouvement. À partir du moment où, dans mon yoga, j’ai été en mesure de relaxer mon corps et mon mental, j’ai vu une énorme différence dans la pratique de mon yoga et dans ma vie. J’étais beaucoup plus calme, moins stressée et plus centrée.

Vous vous en êtes sans doute rendu compte que je suis toujours une personne dynamique, active et pleine d’idées et de projets. En fait, mes meilleurs moments d’inspiration me viennent après une relaxation ou un temps d’arrêt. Lorsque je cours à gauche ou à droite sans prendre le temps de m’arrêter, ma créativité est beaucoup moins présente.

J’apprécie maintenant mes relaxations et je pratique la concentration et la méditation. Un autre jour, je vous parlerai de mes débuts en méditation. De quoi encourager tous les nouveaux initiés!

Je partage également la relaxation avec mes enfants et j’en retire également de nombreux bienfaits. Je prends toujours le temps de les coucher et d’attendre qu’elles soient endormies avant de partir. C’est un moment de confiance, de partage et de détente que nous apprécions toutes les trois. Souvent, je suis très calme et détendue après qu’elles soient endormies et je peux travailler (et écrire ce billet) pendant de nombreuses heures. J’écris d’ailleurs ce billet après l’une de ces périodes de relaxation avec les enfants.

Savez-vous que nous avons en moyenne 60 000 pensées différentes par jour et que le temps de concentration continu se mesure en millisecondes? Je ne suis probablement pas la seule à avoir de la difficulté à relaxer et à me concentrer. Mes étudiants de yoga ont aussi des journées plus difficiles que d’autres et je suis certaine que cette situation vous arrive à l’occasion.

Lever de luneLeçons à tirer

Vous avez bien rigolé à la lecture de ce billet. Je crois que maintenant vous pouvez tirer de nombreuses leçons de ma relation avec la relaxation et intégrer ces leçons dans votre yoga et votre vie:

  1. L’esprit a besoin d’être entraîné à la relaxation, un peu comme un jeune chiot. Donnez-lui du temps, beaucoup de temps. Personnellement, j’ai eu besoin de nombreuses années.
  2. Faites de votre mieux pendant la relaxation. Vous n’avez pas d’objectifs à atteindre. Lâchez prise sur les résultats et laissez le moment être ce qu’il est. Vous n’avez pas à être parfait.
  3. Évitez de vous juger. Nous sommes dans une société qui valorise le mouvement et la réussite. Vous avez le droit d’être débutant et d’apprendre à relaxer.
  4. Durant la relaxation finale, si vous vous rendez compte que votre esprit pense à autre chose qu’au moment présent, ramenez-le aux parties de votre corps qui touchent le sol ou à votre respiration.
  5. Pendant la relaxation finale, ralentissez consciemment votre respiration et imaginez la vague respiratoire qui voyage dans votre corps.
  6. Lorsque vous vous rendez compte que vous résistez à une posture de yoga, persistez. Essayez de découvrir d’où vient votre résistance. Les leçons les plus importantes vous attendent.
  7. Votre tapis de yoga est un laboratoire pour votre vie. Ce que vous y vivez sur le tapis existe aussi dans votre vie. Observez votre attitude sur le tapis et essayez de faire le rapprochement avec votre attitude dans la vie.
  8. Transposez vos apprentissages de yoga dans votre vie de tous les jours.
  9. Un dernier conseil pratique: créez une atmosphère qui vous invite à la relaxation. Si possible, créez un espace de yoga avec des chandelles, des fleurs ou des photos inspirantes, libres d’objets superflus.

1 Comment

  • jipy

    Reply Reply 28 mars 2008

    Dans meditation.com se trouve quelques meditation guidées par Patricia Gueye .A ESSAYER .Un haiku pour la route:_Sans trace aucune _le canard va et vient sur l’eau _jamais il n’oublie son chemin. Les haikus tout un Art .A decouvrir…Om namah shiva.

Leave A Response

* Denotes Required Field