Le yoga pour femme enceinte : 2e trimestre

Vous êtes maintenant dans l’étape généralement plus douce et plus agréable que le premier trimestre. Les maux de coeur s’estompent, la vigueur et l’énergie reviennent petit à petit. Le sommeil est peut-être encore perturbé, mais, si vous pratiquez le yoga pour femme enceinte avant le coucher, cela devrait vous aider à vous endormir. Le cours de yoga pour femme enceinte du 1er trimestre est présentée sur la page suivante : http://www.diva-yoga.com/article-yoga-femme-enceinte-1-trimestre-cours.html

Le deuxième trimestre de la femme enceinte est merveilleux, car vous êtes dans le « coeur » de votre grossesse. Il faut donc en profiter pour développer votre force et votre endurance, dans le corps, mais aussi dans votre esprit. Vivre une naissance en pleine conscience, c’est aussi saisir la signification spirituelle de cet évènement et rendre grâce aux forces de la nature, car ce sont elles qui vous guideront tout au long de votre accouchement.

Isabelle Brabant, sage-femme érudite, explique que l’accouchement ressemble à une compétition de haut niveau ou à un marathon. Il faut s’entraîner pour être en forme, préparer le mental à l’endurance et croire que c’est possible (avoir la foi). Il est nécessaire d’entrer en contact avec votre pouvoir extraordinaire de femme, la force majestueuse et tranquille « shakti » et l’amour puissant de l’existence. Tout cela n’a rien à voir avec les pensées, c’est plutôt la force brute qui est présente au niveau du plexus solaire. Il faut discipliner le mental afin de garder votre attention et descendre votre conscience au niveau du nombril, là où est votre centre, le Soi. Pendant votre grossesse, prenez le temps d’arrêter votre mental.

Nous avons l’impression, dans le monde occidental, que l’essence d’une personne est dans son mental, dans sa tête, dans sa personnalité, dans le rationnel. Selon la pensée yogique, notre âme ou le coeur de notre être est plus bas, juste au-dessus du nombril.  Remarquez vos gestes lorsque vous êtes stressés ou que vous avez peur. Où vont vos mains? Souvent, sur le haut du ventre, comme si vous vouliez protéger quelque chose à cet endroit….

GrossesseParfois, notre mental est tellement rempli de peurs et de pensées négatives qu’il nous est impossible de descendre…. de nous ouvrir. Les peurs et les angoisses que nous entretenons à l’intérieur nous empêchent de vivre pleinement l’expérience de la naissance. Il est donc primordial de désamorcer les conditionnements, les « samskâra » de l’esprit, et les idées préconçues que nous avons de l’accouchement. Toutes les idées enregistrées et conservées dans votre mémoire sur le thème de l’accouchement depuis votre enfance, doivent être « purifiées », et être remplacées si nécessaire par des pensées positives. Les femmes qui ont subi des sévices sexuels, un viol, des avortements, de l’inceste, etc., doivent envoyer beaucoup d’amour à leur utérus et visualiser l’ouverture de leur col.

La paix et la confiance sont toujours à l’intérieur de vous; il s’agit de favoriser leur expansion. Il faut parfois faire un effort, pour rester en contact avec elles. Ça demande de l’entraînement, comme pour un athlète… Nourrissez-vous de beauté, de calme de douceur et de plaisir. Votre bébé ne se nourrit pas uniquement de la nourriture que vous lui apportez, mais aussi des images qu’il a vues par vos yeux, des sons qu’il entend, de ce qu’il touche par vos mains et votre peau, des odeurs offertes par votre nez. Marchez chaque jour dans la nature, respirez de l’air pur, emmagasinez l’énergie et la chaleur du soleil, etc.  Racontez-lui ce que vous aimez de la vie, dites-lui ce que vous avez envie de partager avec lui. Parlez-lui de vos projets, de l’amour que vous portez aux gens qui vous entourent, de votre conjoint, etc. Présentez-lui le monde dans lequel il vivra.

À cette étape de la grossesse, pratiquez le pranayama (la respiration). Commencez à explorer les différentes techniques respiratoires en vue de l’accouchement. Encore une fois, chaque corps est différent et il ne faut rien lui imposer. Faites des essais. Patanjali dit : « On purifie le corps par les Asanas (postures), et on purifie l’esprit par le pranayama (respiration). »

Lectures suggérées : Avant de vous présenter une séance de yoga adaptée pour le deuxième trimestre, je vous recommande trois excellents livres. À mon avis, ce sont les trois meilleurs livres concernant la grossesse et la naissance. Ils se complètent très bien, vous pouvez donc vous procurer les trois. Pour son approche yogique accessible :

Pour l’inspiration et les connaissances théoriques :

Pour se nourrir d’expériences positives :

 

Namasté!

Josianne Geoffroy

www.naissanceetconscience.ca

Yoga et Ressources en périnatalités

Leave A Response

* Denotes Required Field