Le yoga pour femme enceinte : Postnatal

Je me souviens de certaines sensations à la suite de mon accouchement, même si cela fait déjà 6 ans ! Que le temps passe vite! Une sensation en particulier me revient souvent. Je remarque que toutes les femmes que j’accompagne, ressentent aussi cette sensation étrange et forte après la naissance de leur enfant : Le Vide. Mais personne n’en parle comme si c’était un sacrilège de se sentir triste et peut-être un peu égoïste!

Pour certaines, cela dure 10 minutes pour d’autres, cela dure 10 jours et pour d’autres 10 mois. Toutes ces femmes sont très heureuses d’avoir enfin leur bébé en chair et en os dans leurs bras, de pouvoir le regarder, le cajoler, le montrer avec fierté au monde…..

Cependant l’étrange sensation parfois demeure. Et c’est difficile à comprendre car nous en avions assez de ce gros ventre encombrant, de ce poids lourd et incapacitant. Et maintenant que nous sommes à nouveau seul dans notre corps, le soulagement tant espéré n’y est pas. Nous avons l’impression que notre bébé est sorti en amenant avec lui une partie de nous, autant physique que spirituelle. À partir de maintenant, nous sommes réellement deux, alors qu’avant, nous ne faisions qu’un.

C’est parfois un choc, car nous réalisons que nous nous étions habitués à cette présence. Nous avons l’impression d’avoir perdu cette unicité avec la création, avec la vie et l’amour, et nous réalisons le miracle que nous avions dans le ventre. Et ce miracle il était pour nous toute seule. Nous nous sentions habitée, ancrée, pleine…. C’est encore un changement, une transformation. La naissance, c’est aussi un deuil. Le deuil de ne plus être enceinte…….

Je suis persuadée que certaines femmes ont un très long «baby blues» entre autres à cause de ce deuil qui ne s’exprime pas. Nous pouvons blâmer le manque de fer, de vitamines, de sommeil. Il est évident que ces facteurs ont un impact…. Mais est-ce seulement cela? La naissance, c’est aussi la mort d’une partie de notre identité sociale et la naissance d’une nouvelle. Je ne suis plus la fille de…. mais bien la mère de….. Le passage est drastique pour certaines et plus coulant pour d’autres….

Avant d’avoir un bébé, étions-nous dans l’amour inconditionnel de nous-mêmes? Étions-nous connectée à cette grande force de la vie qui nous habite en permanence? Avions-nous cette sensation de liberté ou étions-nous victime de notre vie? Sommes-nous dans une vie qui nous ressemble et qui va dans le sens de nos aspirations, de nos qualités et de nos passions? Ce manque nous révèle quelque chose de précieux sur nous-mêmes; il est temps de nous aimer et d’aimer la grande force créatrice qui est en nous en tout temps!

Maintenant que cette grossesse nous a révélé la puissance de la vie qui nous habite, serons-nous en mesure d’utiliser cette force pour nous-même? De nous mettre au monde? De revivre ce sentiment de plénitude que nous avions durant la grossesse? Oui, c’est possible.

Bébé n’a pas créé le vide en vous et il ne vous l’a pas enlevé non plus en naissant! Il vous a dévoilé le meilleur de vous-même! Et ce meilleur vous habite encore.Vous n’avez qu’à vous reconnecter avec lui! Différemment je sais, mais tout est changement. Vous n’avez qu’à vous laisser bercer par la vie en gardant confiance!

Avec le temps, l’équilibre reviendra, le sentiment de vide s’estompera.Vous êtes toujours unie à la vie, vous faites toujours une avec les forces de l’Univers. Ne l’oubliez pas!

 

Namasté!

Josianne Geoffroy

www.naissanceetconscience.ca

Yoga et Ressources en périnatalité

Leave A Response

* Denotes Required Field