L’utilisation de la musique pendant une séance de yoga

Vie moderneLa vie moderne est tout sauf le silence. Que vous lisiez ce message au bureau ou à la maison, prenez quelques instants pour écouter tous les sons autour de vous. Si vous êtes au bureau, vous entendez probablement les conversations des collègues de bureau, le système de ventilation, le photocopieur, une porte qui claque, le téléphone qui sonne, l’imprimante. Si vous êtes à la maison, peut-être est-ce les enfants, la télévision, la radio, le lave-linge, le lave-vaisselle ou même le tic-tac de votre cadran. Et, à moins d’avoir imprimé ce courriel, vous entendez probablement le son du ventilateur de l’ordinateur!

Je vous invite à faire l’expérience du silence. Lorsque le moment sera approprié, fermez tous les appareils qui émettent des sons. Assoyez-vous et écoutez. Si ce moment d’observation ne vient jamais, vous pouvez vous questionner à savoir pourquoi il en est ainsi. Il pourrait y avoir des pensées que vous essayez de fuir. Les sons autour de vous vous empêchent alors de les entendre et cela peut vous être réconfortant.

Lorsque vous ferez l’expérience, vous entendrez encore quelques sons extérieurs et bientôt, vous pourrez entendre vos sons intérieurs. Commencez-vous à penser à votre liste d’épicerie, à une discussion avec un collègue de travail, à la distance dont votre conjoint vous démontre, à vos projets d’acheter une maison ou une voiture?

Lorsque le silence se fait autour de nous, on se rend compte qu’en plus des cinq sens qu’on connaît, l’ouïe, le toucher, l’odorat, la vue et le goût, on en possède un sixième: les pensées. Lorsqu’on commence à amener le silence autour de soi, on se rend compte que notre mental, lui, n’est pas silencieux. Il parle, parle et parle encore. Et il semble ne jamais vouloir s’arrêter.

Lorsqu’on pratique le yoga, on essaie de vivre une séance de yoga dans le moment présent le plus possible et l’intensité des pensées est souvent un élément qui détermine si on profite plus ou moins des bienfaits du yoga.

Comment faire pour calmer le tourbillon de nos pensées pendant une séance de yoga? Il existe plusieurs techniques. Parmi celles-ci, il y a la musique.

Classe de yogaDans la plupart des séances de yoga où j’enseigne, j’utilise de la musique. Avec la musique, mes étudiants ont le temps de calmer leur esprit, ils se donnent la permission de bouger lentement et le mental est moins actif. Ils peuvent alors se concentrer plus facilement sur le moment présent et sur les sensations de leur corps.

Le mental ne peut se calmer en quelques instants; il faut lui donner du temps. Pendant les séances où j’enseigne, je garde toujours des moments de silence vers la fin de la séance, là où l’esprit est plus calme. Mes étudiants peuvent alors apprivoiser tranquillement le silence et se concentrer sur les sensations de leur corps plutôt que sur le passé ou le futur.

Pour les séances de yoga, j’ai choisi de laisser tomber le rock n’roll et le hip hop. En général, j’opte plutôt pour des musiques douces instrumentales ou des chants en sanskrit.

Pour les chants en sanskrit, j’ai quelques interprètes préférées et l’une d’elle est Deva Premal. Dans le lien suivant, vous pouvez écouter une vidéo où elle interprète le populaire Gayatri Mantra.

 

On dit souvent que le silence est d’or. Néanmoins, cela ne s’applique pas uniquement à nos relations avec les autres. Cet adage s’applique aussi dans notre relation avec nous-mêmes. En trouvant le silence en soi, on peut plus facilement se trouver.

Voici mes recommandations pour vos séances de yoga personnelles:

– Selon votre état d’esprit, commencez par avoir le silence autour de vous et voyez comment se comporte votre mental. Soyez honnête avec vous-même et acceptez que votre mental puisse être vagabond.

– Si vous pouvez facilement vous concentrer sur votre corps et votre respiration, sans penser à autre chose, continuez votre séance sans musique.

– Toutefois, si vous vous rendez que votre esprit ne reste pas en place et qu’il veut être partout, sauf dans le moment présent, je vous invite à mettre une musique douce ou des chants en sanskrit.

– Vers la fin de votre séance, faites une ou deux postures sans musique.

– Pendant la relaxation finale, vivez dans le silence avec votre esprit.

Leave A Response

* Denotes Required Field