Question d’un abonné – La posture du lotus

par Maryse Lehoux (www.diva-yoga.com)

Pour illustrer le principe de non-violence et de compassion dans la pratique du yoga, je vais utiliser une question que j’ai reçue récemment par un abonné.

Bonjour,

Je débute dans le yoga (environ 8 mois) et mon professeur de yoga nous fait toujours faire la posture du lotus. Mais celle-ci m’est très difficile à effectuer. Ça me fait très mal aux chevilles. J’aurais aimé que vous me disiez point par point comment fait-on cette posture qui m’est tellement difficile à effectuer afin de me faire moins mal aux chevilles.


Merci d’avance

_________

L’un des principes fondamentaux à inclure lors de la pratique physique du yoga est une posture stable et agréable. Je sais que je l’ai déjà écrit à quelques reprises, mais il est important de répéter les choses importantes!

Lorsque vous pratiquez le yoga, vous devez le faire dans un esprit de non-violence et de compassion relativement à votre corps et à vos limites. Lorsque vous pratiquez une posture non violente face à votre corps, votre posture est stable et agréable et vous avez la possibilité de l’explorer sous toutes ses facettes.

Dans la société occidentale, nous sommes rarement assis au sol. Nous sommes assis en voiture, sur une chaise ou encore, écrasés dans le fauteuil! S’asseoir au sol est alors un grand défi au départ.

La posture du lotus est une posture intermédiaire à avancée. La pratique du lotus demande une pratique régulière (plus d’une fois par semaine), une grande ouverture des hanches et une grande flexibilité des muscles intérieurs et extérieurs des cuisses. Sinon certaines douleurs ou blessures peuvent survenir, notamment aux chevilles et aux genoux.

Vous n’avez rien à prouver à personne, ni à vous-même, ni à votre professeur de yoga. Le respect de la personne que vous êtes aujourd’hui est plus important que le “qu’en-pensera-t-on”! Au fur et à mesure que votre corps changera, vous serez en mesure d’explorer une nouvelle limite dans votre corps. Le respect de votre corps vous permettra donc de pratiquer Ahimsa par rapport à vous-même.

Solution à court terme:

Premièrement, il est important de discuter avec votre professeur de yoga de votre grand inconfort au niveau des chevilles. Puisque votre professeur n’est pas dans votre corps, il ne peut pas savoir quel inconfort vous vivez. En discutant avec lui, il sera alors en mesure de trouver l’option qui convient le mieux à votre situation.

Au lieu de pratiquer la posture du lotus, je vous suggère d’autres options: vous asseoir en tailleur (les jambes croisées), dans la posture facile ou dans le demi-lotus. Vous devriez être stable et confortable dans ces postures avant d’envisager la posture du lotus.

Tailleur

Tailleur (posture facile)

La posture du tailleur est une posture très simple où vous vous assoyez les jambes croisées, comme le font les enfants. Si vos genoux sont soulevés, vous pouvez mettre des coussins pour les laisser se reposer ou vous asseoir sur un coussin pour soulever le bassin. Pour certains étudiants de yoga habitués à être assis sur une chaise, cette posture est déjà un défi à relever.

Demi-lotus

Demi-lotus

Lorsque vous êtes à l’aise dans le tailleur, vous pouvez pratiquer le demi-lotus.

1) Allongez les jambes devant vous.

2) Pliez le genou droit et placez la cheville droite près de la hanche gauche au sol.

3) Pliez le genou gauche et placez la cheville gauche sur la cuisse droite

4) Enfoncez les fesses dans le sol, allongez le dos et soulevez le thorax.

5) Détendez-vous le plus possible dans cette posture.

6) Pratiquez de l’autre côté (cheville droite sur la cuisse gauche)

Lotus

Lotus (posture)

Lorsque vous serez à l’aise dans les deux côtés de cette posture (gauche et droite), vous pourrez pratiquer le lotus:

1) Allongez les jambes devant vous.

2) Pliez le genou droit et placez la cheville droite sur la cuisse gauche.

3) Pliez le genou gauche et placez la cheville gauche sur la cuisse droite

4) Enfoncez les fesses dans le sol, allongez le dos et soulevez le thorax.

5) Détendez-vous le plus possible dans cette posture.

Solution à long terme:

Pour augmenter la flexibilité des hanches et être plus à l’aise dans la posture du lotus, je vous recommande d’intégrer les postures suivantes dans votre routine:

La fente

La fente Le guerrier La pince assise – jambes écartées

Triangle

Commencez là où vous êtes maintenant, une séance à la fois, en savourant chaque moment que vous vivez dans votre pratique du yoga.

Leave A Response

* Denotes Required Field